Régler la pression

COMMENT REGLER LA PRESSION.doc
Quand la pompe est amorcée, et prête à l'emploi, la buse choisie et montée, régler la pression au minimum, et la chuter si nécessaire dans le pot de peinture.

Ouvrir le pistolet :

  • Le jet est divisé en deux cornes sur les côtés ( peut-être avec un peu de brouillard vers le centre. Mais les côtés sont beaucoup plus chargés )

  • Augmenter doucement la pression (petit à petit, le brouillard se réparti sur toute la largeur)

  • Quand le jet est uniforme, augmenter encore de 10 bars, ( pour palier aux possibles variations de viscosité de la peinture )

  • La pression est réglée pour cette buse, cette peinture, la température d'aujourd'hui. ( Si les variations de température sont importantes dans le journée, ou les pots stockés au soleil, il peut être utile de recommencer l'opération l'après-midi )

Quand un marquage commence à être usé, il est facile de se rendre compte si la pression était bien réglée à l'époque ou il a été fait :

  • Si la pression était bonne, la bande est uniforme.

  • Si la pression était trop forte, seuls les côtés sont partis.

  • Si la pression était trop faible seul le milieu est parti.

Il est intéressant de savoir que travailler à la pression la plus basse compatible avec les conditions de chantier :

  • Diminue l'usure des joints de pompe,

  • Diminue considérablement l'usure des buses,

  • Améliore largement la qualité du marquage. ( Bordures plus nettes )

On constate donc une nette amélioration de la durée de vie du matériel, et un échelonnement augmenté des arrêts pour entretien ou dépannage.

 


Copyright © 2013. Tous droits réservés dans tous les pays.